Bilan de l’année

Animaux de compagnie

Augmentation du nombre d’enregistrements dans la base de données des animaux de compagnie d’Anis et la banque de données canine d’Amicus.

La pandémie du coronavirus a également laissé ses traces dans la banque de données des animaux de compagnie d’Anis et dans la banque de données canine d’Amicus. En effet, lors de la fermeture des frontières avec nos pays voisins pendant le confinement, plus aucun animal ne pouvait être importé. C’est seulement à partir du 27 avril que les cabinets vétérinaires ont pu à nouveau reprendre normalement leurs activités. Les importations manquantes ont alors vite été rattrapées. En 2020, plus de gens que d’habitude se sont procurés un animal domestique, ce qui s’est reflété par le nombre d’enregistrements. C’est la raison pour laquelle, en novembre, l’action de puçage des chats, effectuée en collaboration avec l’Association Suisse pour la Médecine des petits Animaux (SVK-ASMPA), a atteint un nouveau record avec 10 503 enregistrements.
Nettoyage des données facilement effectué
Les données méritaient une bonne maintenance. Afin de définir clairement la responsabilité d’un chien, exigée par la loi, Identitas SA a développé un algorithme. Celui-ci reconnaît les comptes utilisateurs qui sont au nom de plusieurs personnes. L’équipe d’Amicus a transmis en février 2020, les évaluations aux communes correspondantes pour qu’elles puissent effectuer les modifications. Le bilan fut positif, puisqu’à la fin de la campagne, début juillet 2020, les communes avaient nettoyé environ 80 % des 12 137 comptes actifs notifiés à double. Au final, ce sont environ 436 000 détenteurs de chiens qui sont enregistrés dans Amicus.
Premier échange virtuel
Le premier Change Control Board (CCB) d’Amicus de l’année a également rencontré un écho positif. En raison de la pandémie due à la COVID-19, celui-ci a eu lieu pour la première fois en ligne. Les participants ont été si satisfaits qu’ils ont également décidé à l’avenir d’organiser le CCB de manière virtuelle. Le CCB suivi de la mise à jour d’Amicus a apporté quelques améliorations. Les cantons peuvent dorénavant effectuer eux-mêmes des évaluations de données et ne doivent plus les demander auprès d’Identitas SA.
Nouveau site web d’Anis en ligne
En mai 2020, Identitas SA a renouvelé et modernisé la plateforme de la banque de données des animaux de compagnie d’Anis. Depuis, grâce à son « design réactif », il est désormais possible d’y accéder via son smartphone ou sa tablette lors de ses déplacements. Les FAQs mis en ligne donnent des réponses aux questions les plus fréquemment posées et les notifications d’animaux perdus ou trouvés, peuvent être saisies via le formulaire de contact. Cela est également possible avec l’app d’Amici qui a été lancée en 2018. L’application est un moyen auxiliaire très apprécié et précieux pour les amis engagés des animaux. Jusqu’à fin décembre 2020, elle a en tout enregistré près de 20 000 téléchargements.
Anis 2.0 dans les starting-blocks
Le nouveau site web démontre que quelque chose de grand se profile. En effet, Anis 2.0 est le successeur de la banque de données existante des animaux de compagnie et arrivera sur le marché en 2021. En juillet 2020, l’équipe de projet a analysé l’application ainsi que les processus associés. Afin de les clarifier et de les simplifier à l’avenir, elle s’est alors penchée sur le comportement des utilisateurs. Pour cela, l’équipe de projet a rendu visite à différents cabinets vétérinaires, établi des prototypes et fait les premiers tests. La participation des parties prenantes a joué un rôle décisif puisque tous leurs besoins ont été récoltés et ont été pris, en majeure partie, en considération.
Nombre d’enregistrements concernant les chiens

L’enregistrement concerne les chiens nés en Suisse. Contrairement aux importations, le nombre d’enregistrements n’a pas augmenté en 2020 (cf. graphique des importations).

Nombre d’importations concernant les chiens

Par importation, on entend l’enregistrement des animaux étrangers. En 2020, l’importation de chiens était plus importante que les années précédentes.

Nombre d’enregistrements concernant les chats

En 2020, les vétérinaires ont pucé et enregistré plus de chats que les années précédentes. Les pics de novembre sont dus à la campagne pour les puces pour chats. Ce n’est qu’en 2016, qu’elle n’a pas eu lieu et a été reportée à février 2017.